La lettre perdue

Publiée avec la consigne estivale de Kaléïdoplumes n°525 où il est question d'écrire une lettre commençant par ces mots:

Je vous écris de.....


Ma chère So

Je vous écris du plus lointain de mes rêves. Cela fait si longtemps que vous vous éloignâtes de moi sans un mot, ni au revoir dans cette grande salle bruyante de l'aéroport. Juste le temps de sentir vos doigts effleurer les miens, un dernier baiser et déjà je ne voyais plus que votre nuque et le balancement de vos hanches.

Ma chère et tendre Je vous écris sans même savoir si vous recevrez ou même lirez ces quelques mots. Je pensa à vous si souvent, me réveille en cherchant votre parfum et ne trouve que le ronronnement du chat. Et vous ? ou avez-vous trouvé nouvel amant pour enlacer le creux de vos hanches et réchauffer vos nuits.

Ma chère Contez moi, je vous prie, ces nuits, ces moments avant que Morphée ne nous emmène. Racontez moi, que je repense à ces frissons quand nos mains se promènent sous les draps, sur vos courbes, que j'entende à nouveau ce petit rire si plaisant.

Ma chère et tendre Il n'y a que le chat à se satisfaire d'un si grand lit, si vide à occuper bien qu'il n'ait plus le plaisir de suivre votre piste faite de dessous semés négligemment comme de petits cailloux sur le chemin pour votre bain.

Ma tendre et douce Vous aviez raison, ces quelques mois si loin, semblent une éternité. Penserez-vous encore à moi quand vous irez rejoindre Vénus ou Aphrodite dans les bras de votre nouvelle aimante. Préfère-t-elle la soie ou vos dentelles ?

Mon amie Je sais vos mains irrésistibles, mais saura-t-elle éveiller votre jardin secret comme vous me l'aviez montré un soir de bacchanale ?

Votre amant fidèle qui se languit si loin

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet