Café noir

Pour les “100 mots” de la consigne 513 de Kaléïdoplumes.

http://kaleidoplumes.forumpro.fr/f35-consignes-513

Telle l’étoile noire,
au cœur de la nuit noire,
je bois mon café trop noir.

A défaut de Lune
pour lire la Une
de mon journal d’infortune,

Je broie du noir
au fond d’un petit noir
en écoutant les Bérurier Noir.

Ma plume rêveuse sèche
sur le papier rêche
mes maux, sans mots, je pêche

Un à un, à l’encre noire
du fin fond de mon manoir.
La mémoire passée au laminoir,

Le clair de Lune
de mes mots, de ma fortune,
j’implore le retour sur la lagune.

Dans mon roman noir
peut-être un rayon d’espoir
jusqu’à demain soir

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet