samedi 25 mai 2013

L'île au trésor

Pour un défi un peu particulier sur Kaléïdoplumes, où il est question d’écrire une histoire en utilisant les seules lettres de l’alphabet contenues dans un mot donné. Pour cette histoire, il fallait se baser sur le mot “supercalifragilisticexpialidocious” et n’utiliser que les lettres contenues dans ce mot.

Le phrasé suit le trait rose ou rouge du papier d’écolier à carreaux. Traits acérés sur le fil de l’ épée ou larges et délicats du roi de cœur. La feuille est pâle, l’écriture triste.

Il faut choisir, fuir ou lutter. Fuir sa geôle, ôter ses fers futiles. Lutter, laisser là, Circé et supplices, oser. Chercher l’île aux oiseaux, croiser sa fée Clochette. Tracer sa route sur le papier ou l’écrire sur le réel. Irréel, utopie ?

Ile au trésor, île solitaire, perruches et paradisiers, espoir et goélette.

samedi 4 mai 2013

Une lutine et un rat

Pour un défi un peu particulier sur Kaléïdoplumes, où il est question d’écrire une histoire en utilisant les seules lettres de l’alphabet contenues dans un mot donné. Pour cette histoire, il fallait se baser sur le mot “naturaliser” et n’utiliser que les lettres contenues dans ce mot.

Naturelle, elle erre sans aile. Une antre, elle entre et là, un rat naturiste et triste, s’ennuie. Il luit, elle rit un instant, une éternité. Sans rature, a leur insu, la nature les lie l’un et l’autre, l’un à l’autre ; un lien en lin et lierre. Ils rient.

Un seul être et elle, unité de l’instant, un trait entre elle et lui. Ils saisissent l’instant et l’instant les saisit. Dans l’antre, un âtre, dans l’âtre, une aile et une aile et, sur une allée, un lutrin. Elle à l’aise en ailes s’étire et lui sur le lutrin lit. Ainsi instruit, ils s’allièrent et s’en allèrent, à tire d’ailes.

Ils s’en allèrent l’un et l’autre, un rat à terre et une lutine en l’air.

lundi 5 mai 2008

La pensée du jour

Quand il faut nier l’absence, le vide se fait plus oppressant.

lundi 18 juin 2007

L'alphabet par la couleur

Après l’alphabet en noir et blanc …
Après la couleur sur les lettres …
Après les lettres en dessin …
Voici l’alphabet des couleurs !
Grâce à Lee Freedman, ont pourra lire les couleurs - non ce n’est pas une réédition des “Couleurs tombées du ciel” de H. P. Lovecraft - mais bien une transcription en couleur des lettres de l’alphabet.
Vu sur News.fr

Innovation - Remplacer les lettres par du jaune, du bleu, du vert, du rose, c’est le principe de Kromofons. Une nouvelle logique d’écriture conçue par un médecin américain.

La lettre A est représentée par le jaune, le B par le bleu ciel, le C par le rose pâle, et ainsi de suite. La difficulté réside plutôt dans le fait de pouvoir distinguer les nuances de teintes entre certains caractères.

Imaginez remplir vos textes ou vos mél de couleurs, en faire des patchworks.
Une déclaration d’amour en forme de bouquet de couleurs …

vue partielle de l'exemple du kromofons Kromofons
Le Kromofons en exemple

Le Kromofons en exemple

lundi 30 avril 2007

Vitupère

Vitupère donc le monde et ses défauts
il te le rendras un jour
et la vie tu perdras
bien avant d’avoir fini de le blâmer.

Lire la suite...

mardi 17 octobre 2006

Les mots

Les mots étant les signes des idées, ils ont plus d’importance qu’on ne veut croire. Ce sont des étiquettes apposées sur des boites qui souvent ne contiennent pas les mêmes objets pour chacun; il est toujours sage de les ouvrir, pour s’en assurer.

Comte de Volney, Leçons d’histoire (1795), cité dans l’Antimanuel de philosophie de Michel Onfray p.214

Le comte de Volney faisait allusion au mot “histoire” correspondant à des concept différents suivant les grecques de l’époque de Herodote (perquisition, recherche faite avec soin, étude de faits) ou modernes (narration ou récit); les anciens cherchant la vérité, les modernes prétendant la détenir.

Ce concept je l’étendrai à presque tous les mots du dictionnaire, même en ces temps dit modernes. Les Belges, Canadiens usent déjà d’un français légèrement différent du notre, en France, et certains mots ont complètement changés de définition au cours du temps. Personne ne connaissant le dictionnaire par coeur, comment être sûr de la définition des mots qu’on utilise ? Comment être sûr que la lecture un visiteur correspond à ce qu’on veut dire, à l’idée, au message, qu’on veut faire passer ?

dimanche 3 septembre 2006

Avec une lettre

Vu sur le blog Langue sauce piquante, le petit détail qui fait toute la différence.

Elle s’est laissé aimer et Elle s’est laissée aimer. Dans le premier cas, elle a permis qu’on l’aime. Dans le second, elle s’est permis d’aimer.

Dommage qu’on ne puisse avoir les deux formes dans la même phrase …

jeudi 20 juillet 2006

Belleville

Vu et lu hier dans une voiture de métro sur la ligne 7 :

J'écris           Tu écris
Il est ravi       Nous rats vivons
Vous balisez      Ils verbalisent
et pendant ce temps ...
les rafles de clandestins se poursuivent
aujourd'hui, Belleville ...
et vous, avez-vous des papiers ?