Mot-clé - Existentiel

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 10 juillet 2010

Pensée du jour

Where there is mastery there is no mystery (Yogi Tea).

faut-il l’interpréter dans un sens positif ou dans un sens négatif ?

Où il y a la maîtrise il n’y a aucun mystère.

D’abord, est-il vraiment possible de tout maitriser, contrôler et faut-il vraiment éliminer tout élément de surprises ? Vouloir réduire ce qui est source de désagréments ou de de nuisances est peut-être légitime, mais pourquoi le faire au détriment des découvertes que le mystère peut amener ?

jeudi 29 avril 2010

La fin d'une époque

disquette 3,5 poucesJe lis dans un article de ZDNet.fr la disparition prochaine d’un symbole de l’informatique de la fin du XXème siècle. En effet, Sony vient d’annoncer la fin de la fabrication des disquettes au format 3,5” en mars 2011. Certes cela ne concerne pour l’instant que le Japon et Sony ne détient que 70% des part de marcher, mais, il faudra bientôt tourner la page.

La faible capacité de ce support devant les fichiers et média de plus en plus gros ajouté au succès des supports tel que CD et clef USB vont conduire à la disparition de ce type de support. Les constructeurs d’équipements informatiques n’ont pas attendus pour savoir où est leur intérêt, surtout économique, en supprimant depuis quelques années (1998 pour Apple) le lecteur de disquette de leurs ordinateurs.

En 2009, Sony a vendu 12 millions de disquettes 3,5” (1,44 Mo), contre 47 millions en 2002. Ces 12 millions de disquettes représentent 17 Teraoctects. (source ZDNet.fr)

La disquette a été lancée par IBM en 1967 (dans sa version 8 pouces) pour stocker les microprogrammes des systèmes 370 […]. Cette première disquette pouvait stocker 80 000 caractères, soit environ une journée de frappe d’une opératrice de saisie.

La deuxième génération de disquettes était au format de 5 pouces ¼, et utilisée entre autres sur l’Apple II et l’Olivetti P6060. C’est elle qui, formatée en 360 Kio équipa l’IBM PC en 1981, puis en 1,2 Mio le PC/AT en 1983.

La troisième génération possédait une enveloppe […] de matière plastique rigide. Utilisée par le Macintosh en version 400 Kio (1984), elle fut introduite dans le monde PC en 1987 pour la série IBM PS/2 en versions 720 Kio et 1,44 Mio ; cette dernière a commencé à être détrônée au début des années 2000 par les clés USB, principalement à cause de leur relative fragilité et de leur capacité limitée à 1,4 Mio […]. (Source Wikipedia)

Avis à tous les nostalgiques, il est tant de commencer à faire des stocks de disquettes et lecteurs adéquates.

samedi 17 octobre 2009

Learn, know and master

To learn, read,
To know, write,
To master, teach.

I'm trying to know ...

vendredi 24 juillet 2009

Pensées du jour

We are spiritual beings having a human experience.

The beat of yous heart is the rhythm of your soul.

Love what is ahead by loving what has come before

mardi 27 janvier 2009

Souvenirs

Quand France Télécom découpe la France en 5 régions et ajoute 2 chiffres sur les numéros de téléphones.

10 chiffres pour téléphoner en 1996

lundi 5 mai 2008

La pensée du jour

Quand il faut nier l’absence, le vide se fait plus oppressant.

samedi 16 février 2008

Un tag

A mon tour d’être “tagué” (en voilà un vrai beau néologisme ou franglisme). Qu’est-ce que cela peut bien signifier ? J’ai été étiqueté ou ferré, on me pêche comme le premier poisson venu ? avec, ce que Valclair appelle un hochet, ce qui me semble est un très bon descriptif …
Soit ! je m’en vais disserter sur le sujet proposé. Ces Images naïves sont elles le reflet de leurs auteurs, ou une projection de leurs paraitre ?

A la demande unilatérale de Pati (pour toute réclamation, voire avec la sus-dénommée Pati). Aujourd’hui, il s’agit d’histoires de choses sans importances, dont voici le principe :

Citer le blog qui vous a lancé dans le jeu, redonner le règlement, mentionner six choses sans importance sur soi puis trouver six autres personnes auxquelles passer le jeu et les en prévenir.


  1. Je n’achète que des DVDs de séries télévisées des années 70 et 80 … les seules qui méritent le qualificatif de “cultes”, dans le sens ou certaines ont eu un succès moyens à leur sortie, mais ont perduré sur quelques années et sont devenues des références culturelles de leurs époques en restant dans les mémoires populaires.
  2. J’aime la pluie, sauf quand il fait trop froid … Mais qui me dira le contraire, personne n’aurais idée de sortir par plaisir dans le froid, n’est-ce pas ?
  3. Les soldes … ce qui tombe à point vu qu’elles s’achèvent aujourd’hui (samedi 16 février). Ou quand les marchands installent un temple de carton pâte, pour attirer le pécheur en devenir, pour ne pas dire le pigeon perpétuel …
  4. Je me trouve un point commun avec Valclair dans le sens ou je n’aime pas danser et peut-être pour les mêmes raisons …
  5. Ce qu’il y a dans mon assiette, à partir du moment ou c’est comestibles, bons et le moins industriel possible … ce qui commence à faire beaucoup pour ce qui d’être sans importances.
  6. Vous êtes priés de ne point me réveiller lors de vos occupations ou ablutions matinales ! Le oueb ayant cet avantage de ne pas propager tous ces bruitages. Je tolèrerais dans certaines circonstances le bruit et l’odeur d’une bonne bouilloire accompagnée de sa théière parfumée … Qu’on se le dise …


Il me faut aussi passer ce relais virtuel. Donc, de mon chapeau magique, je sors les noms de … roulements de tambour … Zel, Nan’, Pomme, l’Araignée, Cassymary (trop tard), Ciel Bleu (trop tard aussi) et Mégarde

dimanche 20 janvier 2008

Sur un trône

La où le Roi s’en va seul, je vais aussi seul. C’est curieux, n’est-ce pas ? De la à dire que le Roi et moi ça ne fait qu’un, il y a un pas …

lundi 30 avril 2007

Vitupère

Vitupère donc le monde et ses défauts
il te le rendras un jour
et la vie tu perdras
bien avant d’avoir fini de le blâmer.

Lire la suite...

samedi 31 mars 2007

Libre, si je veux

Kerouac et l’éternité, piqué chez Nathanaël Archer

Quand vous aurez compris cet écrit, jetez-le. Si vous ne comprenez pas cet écrit, jetez-le. J’exige que vous soyez libre.

Devrais-je comprendre, et quoi ? Dois-je obéir ? Suis-je réellement libre ?
Je n’aime pas jeter, c’est un fait. Je n’aime pas obéir en est un autre. Le fait de jeter l’écrit me rend-t-il vraiment libre ? et si je décidais que le fait de garder cet écrit fait aussi partie de ma liberté ?

Et de quel droit exiger ? si je ne veux pas de cette liberté.
« J’exige que vous soyez libre » et moi de désobéir …

- page 1 de 2