Pause interdite

Elle attends de bonne heure le relevé de compteur C’est écrit, entre neuf et douze heure réveillée à huit heure
Après une nuit trop courte Un robe de nuit pas trop courte Elle attend et s’ennuie Avant de reprendre sa nuit Rejoindre ses songes d’amant Par trop aimant Sous sa robe de nuit Elle trompe l’ennui Quand un coup de sonnette entre ses jambes, tout net la surprend Un homme attend Elle ouvre au préposé En oubliant sa tenue osée De ce décolleté indiscret Il aimerait toucher les secrets Mais aux chefs moins tendre Les relevés il doit rendre De se sein menu Il n’en verra pas le menu