Rouge et noir

Il a suffit d’un souffle, un long voyage, quelques secondes d’inattention … Une masse sombre sur la droite, rectangle noir, diagonale de chrome et sapin clignotant. Le décor est parti en toupie, zootrope irréel. Jeanne s’est reposée sur mon épaule, elle dort. Quelques secondes, minutes, heureusement, elle ne verra pas la tôle froissée et l’essence qui s’enflamme. elle ne se réveillera plus. Quelques secondes, un feu, une priorité …