lundi 4 août 2008

Demain je meurs

[caption id=”” align=”alignleft” width=”135” caption=”Bleeding hearts by Chidi Okoye in adult emotion (modernartimages.com)”]Bleeding hearts by Chidi Okoye in adult emotion (modernartimages.com)[/caption] Demain ou après-demain, qu’importe … Mourir et peut-être renaître … ou pas Ni gaz, ni lame, pas d’oeillères ou camisole chimique Juste en tournant une page Une page du chapitre 35 Je ne sais plus quoi écrire sur un livre dont je ne suis que le personnage principal. Il s’écrit sans moi. Il est noir de son encre et je ne vois que des pages blanches. Il y en a plus lourdes que d’autres, j’aimerais ne plus avoir à les tourner. L’une après l’autre, elles n’attendent pas, n’écoutent pas, froides, imperturbables. L’histoire ressemble à tant d’autres histoires, simples, fluides, banales, sans histoires. Elle en croise d’autres, continue à vivre, se mèlange, sourit, avance avec légéreté, gaité. Fleur bleu un jour, amant un autre, triste le lendemain, quelques fois joyeux, d’autres en colère.

Retenir ces pages comme on retient une main qui se sauve. Tout cela éphémère. Si proche et pourtant si loin. Je regarde danser ses mains songeur, rêveur …

L’accompagner est une utopie …

Chaque page une petite mort …

La bombe humaine, c’est toi elle t’appartient. Si tu laisse quelqu’un prendre en main ton destin, c’est la fin …